Le Blog des Enculuminatis ©: Convertir de la chaleur en électricité ?

Le soleil, les pots d’échappement, les systèmes de refroidissement en tout genre sont autant de sources énergétiques qui pourraient permettre de fournir de l’énergie « de récupération ». La méthode la plus « bourrin » est celle de la bonne vielle locomotive à vapeur qui se sert de la pression des vapeurs d’eau pour entraîner un mécanisme. Mécanisme qui peut être un alternateur, si on veut récupérer du courant à la place d’une force de traction.

Le principe s’inspirant de cette idée le plus élaboré est Le Moteur Stirling, utilisé pour des applications où le coût de fabrication importe moins que la discrétion et la fiabilité (pas d’entretien.). En clair des applications militaires et aérospatiales.

Cependant, on a une chance de le voir se pointer dans nos vies de tous les jours… en 2008 MSI à présenté un mini Stirling, capable de refroidir le processeur d’un ordinateur en utilisant la chaleur qu’il dégage. (Article PC Impact)

Des prototypes de Stirling couplés à des paraboles solaires ont également existé en 2008..

Il semblerait que tout ça ait mystérieusement disparu ? En tout cas de mon côté tout ce que je trouve à propos de Stirling solaire date de 2008, après silence radio. Pareil pour le mini Stirling MSI…

Pour s’amuser à tout prix avec un moteur Stirling, il reste des moteurs miniature à vendre sur Amazon pour une poignée de dollar, qui font de l’électricité à partir d’une mini lampe à pétrole.

Une autre piste prometteuse pour convertir la chaleur perdue (ou celle du soleil) en électricité est le module Peltier. Un tel module est composé de deux faces, et la différence de température entre ces 2 faces est utilisée pour créer un courant électrique. La NASA utilise également cette technologie pour les satellites. La raison pour laquelle elle est peu utilisée dans le quotidien est qu’il faut des matériaux très spécifiques et très cher pour réaliser une conversion efficace. (Peu de conductivité thermique, mais une bonne conductivité électrique.)

Cette technologie est cependant utilisée aussi pour des application domestiques, dans l’autre sens, cad pour créer du froid à partir d’une faible quantité de courant. Certaines glacières pour voitures 12V utilisent des modules Peltier.

Des modules Peltier sont en vente par exemple chez Conrad. Apriori prévus pour séparer froid et chaud à l’aide d’une tension électrique (mode « glacière » dont je parlais plus haut.), en théorie ça doit pouvoir faire le contraire à savoir créer une tension si on lui met un côté dans la rivière et l’autre au soleil… (par exemple, ou encore un côté sur le carrelage froid et l’autre sous le cul du chien…)

Une autre découverte datant de 2008 (Article Futura-Science) donne de très bons espoirs de voir cette technologie voir son coût de fabrication s’écrouler, et donc de s’étendre, grâce au remplacement des alliage de métaux coûteux par des galettes composées de nanofils de silicium. (notez au passage dans l’article la phrase « le phénomène, avouent-ils, échappe aux théories en vigueur » ; Phrase qui fait toujours bon lire dans un site tel que futura-sciences…)

La question est aussi de savoir quelle gueule aurait le rendement de cette technologie avec le soleil par rapport aux traditionnels panneaux photo voltaïques.

Bon je vous ait pas trop habitués à des billets dans ce genre, alors pour pas trop vous choquer je vais faire une conclusion à la hauteur de mes réflexions habituelles…

Le jour se rapproche, où toutes les s$#!~% qui ont le feu au cul auront des culottes en nanofils de silicum pour recharger leur smartphone.

(Quoi t’as pas de culotte en silicium ?! Non mais allô quoi… T’es une fille et t’as pas de culotte en silicium… ©Nabilla 2035)

1 commentaire:

  1. Généralement l’argument qui est avancé pour dire que le moteur sterling est non exploitable, c’est les faibles ratio puissance/volume qui le rendent inutilisable dans bcp d’application.
    Typiquement, un moteur stirling pour voiture serait trop gros pour la voiture, pour atteindre les niveaux de puissances requis (50 kw).

    Pour les modules à effet Peltier, bien sur que cela est reversible. Le rendement reste médiocre et il faut toujours disposer d’un gradient de température (une source chaude à coté d’une source froide) pour produire de l’electrcite. Ca rend difficile à utiliser à la place du photovoltaique (car le soliel chauffe une face mais comment refroidir l’autre face ?). Qui plus est le rendement est faible (voisin des 10 %).

    J’ai entendu parler des fibres Peltier. Pour des applications textiles. Pour l’instant c’est au stade expérimental. La DGA donne des sous pour ce type de sujet…

    POur ce qui est du photovoltaique, l’espoir pourrait plutot etre la filiere polymere. C’est à dire remplacer le silicium amorphe par une base polymere (du plastique) avec des matériaux dedans pour btenir des proporietes photovoltaique (nanontube de carbone pour la conductivité, etc). Cela pourrait permettre de fabriquer des cellules à tres bas cout (energetique).

    Apres le poids des lobbys dans tt ca, je n’ai pas idée.

    Quid de la fusion froide… A priori, il y a qqchose de sérieux là dessous.

    La science d’aujourd’hui c’est celle dont on parle dans le meilleur des mondes. Bornée uniquement aux moyens de controle et de flicage…
    Vous trouvez pas suprenant qu’on utilise dans les voiture le cycle de carnot, qui a plus de deux siecles (on n’a rien trouvé de mieux ??) et que dans le meme temps on est développé l’ere informatique avec des prouesses prodigieuse (composant d’un milliard de transistor gravé à 22nm pour 100 euros).
    La conclusion c’est que la science est orientée.
    Donc on s’eloigne de l’idée premiere de la science (pas de partie pris, investigation des domaines inconnues, etc). ALors que les « scientifiques » actuels se bornent à reproduire inlassablement en plus couteux à chaque iteration les memes expériences…..

    Justement, dans la meme lignée, faut écouter l’excellente emission sur la cbernetique parue sur méridien zéro (celle de dimanche dernier podcastable) :

    http://www.meridien-zero.com/

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *