Un producteur d’Hollywood dit que l’attentat de Boston était une imposture – false flag 

Nathan (Nathaniel) Folks est un producteur de films et un manager talentueux qui travaille dans l’industrie du divertissement depuis 1997. Il travaillait notamment chez Paramount Pictures qui a commercialisé le film blockbuster, Titanic, avec Leonardo DiCaprio.

Nathan Folks
Nathan Folks

Dans une interview pour la Voix de la Russie avec John Robles, Folks dit qu’en avril 2013, lorsqu’ il observait les événements des attentats du marathon de Boston se dérouler, sur la base de son expérience et de son expertise en tant que producteur de cinéma, il pensait que certaines choses juste « ne collaient pas » et il est devenu convaincu que les attentats étaient un faux drapeau (false flag) conçu pour susciter » le facteur de peur en nous », pour nous garder dans la peur pour aussi longtemps qu’ils le peuvent. « Le bombardement de Boston n’était pas réel, mais c’était une « production cinématographique ultra-réaliste« .C’était « un terrorisme qui n’a jamais eu lieu ».

Folks dit qu’il connaît certaines des personnes « qui ont été impliqué » dans le « tournage hyper-réaliste » à Boston. Il définit « le tournage de films hyper-réaliste » comme « une chose très commune que vous faites dans l’armée« , où les cinéastes créent « une scène hyper-réaliste » qui est faite aussi réelle que possible afin que l’armée « puisse être bien adaptée à une scène réelle en Irak ou dans une autre sorte de zone de guerre. » Dans une scène hyper-réaliste, les gens peuvent voir, sentir et aider ce qui semble être une personne réellement blessée, mais « la personne blessée » est en réalité un acteur de crise amputé, avec l’aide d’un maquilleur. (Voir « avez-vous su qu’il y a des acteurs de crise d’AMPUTÉ ?« )

Alors que Nathan Folks observait « la scène hyper-réaliste » se déroulant dans les rues de Boston, il pensait « qu’ils ont pu y échapper » Comme il a observé « la diffusion normalement en direct à la télévision », il savait que ce n’était pas en direct du tout, mais que cela a été remanié, parce que :

  • Dans des images en direct, vous ne coupez pas une scène à une autre
  • La supposée retransmission des images en direct utilise une vieille technologie avec des images « floues » au lieu de la HD (haute définition), disponible en 2013.

 

Afficher l'image d'origine
Jeff Bauman -acteur de crise

 

 

Interrogé sur Jeff Bauman, qui soi-disant avait les deux jambes arrachées au marathon:

  • Folks (et d’autres) ont observé que la photo ci-dessous est mise en scène. Remarquez la peinture rouge: le sang n’est jamais d’un tel rouge vif. Bauman est l’homme avec un bâton fixé à l’une de ses jambes amputées. Pas de sang dans la région où sa jambe a apparemment été sectionnée et ce qui est censé être un os est beaucoup trop mince et droit pour être un os de la jambe inférieure.L’expression de son visage est tout à fait incompatible avec quelqu’un qui vient d’avoir ses deux jambes arrachées.

Bauman

 

  • Les ambulanciers paramédicaux et les médecins savent que quelqu’un qui a perdu ses deux jambes ne doit pas être déplacé, et « certainement » pas être mis dans un fauteuil roulant et charrié sur la route. Mais c’est exactement ce qu’ils ont fait pour Bauman.

 

Jeff Bauman

  • Une personne qui perdrait les deux jambes passerait au moins une année de convalescence . Au lieu de   cela, Bauman était à un match de hockey des Bruins le 4 mai 2013 (voir la photo ci-dessous), soit  exactement 19 jours après avoir eu les deux jambes arrachées. Voilà un rétablissement miraculeux!

Jeff Bauman au Bruins mai 2013

 

Folks insiste et dit: «La vérité doit sortir, les gens ne vont pas rester assis et être ainsi ridiculiser. »

Interrogé sur  les écrans verts  utilisés lors de l’attentat, Folks dit qu’ils utilisaient « un second écran afin de rejouer la scène à plusieurs reprises pour bien faire les choses, et en utilisant l’écran vert, ils ont pu montrer les bâtiments qui étaient en réalité sur Boylston Street. « (Les deux attentats à la bombe ont eu lieu, a quelques secondes d’intervalle, sur Boylston St.)


 

Remarque: l’écran vert ou la technique du « Chroma key » est couramment utilisé pour la diffusion de prévisions météorologiques, dans lequel le météorologue est habituellement vu debout devant une grande carte pendant les journaux télévisés en direct, mais en réalité, c’est un grand fond bleu ou vert.

 


 

Nathan Folks compare l’attentat à la bombe de Boston au film Titanic, où nous voyons le navire couler et la noyade des gens, mais, bien sûr, tout cela n’arrivait pas en réalité .

Nous, les cinéphiles, nous étions en train de voir cela sur l’écran vert avec une couche numérique de réelles actions de personnes et le naufrage du bateau en arrière plan. Folks dit: « Voilà ce qu’ils ont fait » à Boston, mais « ils l’ont fait à la télévision », où le décor des rues est réel, mais quand « ils reconstituent les gens qui ont été blessés, ils ont dû ajouter le sang et les amputés et le maquillage. « 

Folks dit « vous pouvez voir la personne qui a mis le maquillage sur ces personnes, » et il se réfère en particulier à une « femme en rose » avec un sac de maquillage qui «va auprès de chaque victime. Elle ne va pas les aider! Elle leur met du maquillage.  »

(Note SM: si vous, chers lecteurs, vous trouvez cette fameuse image sur google, mettez là en commentaire ici-bas. Je la rajouterai ensuite sur cet article)

Folks ajoute: « Je ne suis pas dupe et je ne vais pas laisser les autres êtres dupes. Quelqu’un doit se prononcer contre cela et ils peuvent me suivre, ils peuvent faire ce qu’ils veulent, mais en fin de compte, la vérité doit sortir un jour. « 

 

Enfin, Folks dit qu’il a commencé à parler juste après les attentats. Puis des choses étranges ont commencé à lui arrivait.  Il est devenu très malade bien qu’il n’était « jamais malade» dans sa vie. Il  » ne pouvait manger sans vomir », et a été hospitalisé pour un total de 22 jours dans une période de 3 mois. Les gens soupçonnent que c’était une sorte de poison, mais les médecins « n’ont pas pu déterminer ce que c’était. » Il l’a presque tué. Il lui a fallu 3 à 6 mois de rééducation pour revenir sur ses pieds.

Folks dit que les autres personnes qui s’étaient prononcées sur le canular de la bombe au marathon de Boston, comme celui qui dirige le site Natural News, » ont aussi été empoisonné. Certains « ont même disparu ».

Mise à jour sur les amputations traumatiques (pertes des jambes)

Les informations trouvées disent que les premiers secours doivent inclure:  « demandez à la personne lésée de se coucher et d’élever la zone qui saigne« . Au lieu de transporter Jeff Bauman sur une civière avec ses jambes élevées, il était assis et roulait loin dans un fauteuil roulant.

 

 

« le traumatisme de l’accident ou la perte de sang peut provoquer un état de choc psychologique chez la personne. Les signes de choc psychologique comprennent:

  • la perte de conscience
  • des étourdissements, des signes de faiblesse
  • Affaiblissement de la vigilance. La personne peut être soudainement incapable de répondre à des questions, elle peut aussi être agité et avoir peur. »

 

Jeff Bauman non seulement ne s’est pas évanoui (comme vous pouvez le voir dans la photo de lui étant poussé dans un fauteuil roulant), il était si conscient et avait conservé une telle présence d’esprit, en dépit d’avoir les deux jambes arrachées (imaginez que cela se produise sur vous), que «Bauman a été plus tard en mesure de fournir des descriptions détaillées aux autorités, d’un suspect qui a été vu plaçant un sac à dos à côté de lui sur la scène du bombardement, deux minutes et demie avant l’explosion, permettant à la photo d’être identifié et diffusé rapidement . « (Wikipedia)

 

Idéalement, la blessure [de l’amputation chirurgicale de tout ou partie d’un membre ou d’une extrémité comme un bras, une jambe, pied, main, pied, ou doigt] devrait guérir complètement dans une période d’environ quatre à huit semaines« .

Mais Jeff Bauman a réussi à être complètement guéri pour assister à un match de hockey des Bruins, seulement 19 jours après avoir eu les deux jambes arrachées, soit 9 jours avant le début de la période de « guérison idéale minimum » qui est de quatre semaines.

Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *