La guerre en Syrie « est une bataille pour les futurs oléoducs »

Selon un journal allemand, les combats les plus acharnés du conflit syrien se déroulent dans les régions qui pourraient héberger de nouveaux oléoducs. Ainsi, la guerre en Syrie n’a rien à voir avec la lutte contre Daech, estime  le journal allemand Deutsche Wirtschafts Nachrichten.

Quelles sont les motivations des USA et de la Turquie en Syrie?

Le journal rappelle que deux grands marchés de pétrole se trouvent dans les villes syriennes de Manbij et d’Al-Bab, dans le gouvernorat d’Alep (ouest). Un pipeline important transportant du pétrole d’Irak, vers le gouvernorat d’Idlib, en Syrie, traverse les territoires des deux villes. Le même oléoduc passe par la région d’Alep.

Dans l’est du pays, le même oléoduc traverse les villes de Raqqa et de Deir-el-Zor. Celui qui contrôlera Manbij pourra aussi contrôler le transport du pétrole en Syrie. L’évolution du conflit en Syrie n’a pas jusqu’ici donné l’accès aux pipelines à la Turquie. Mais ce pays peut accéder au système de transport de pétrole syrien en s’emparant de Manbij, estime le journal allemand.

La bataille d’Alep est considérée comme décisive dans le conflit syrien: Alep est la dernière grande ville par laquelle passe l’oléoduc principal du pays. Celui qui contrôle Alep « a les clés du pipeline », note DWN.

Les batailles les plus intenses ont ainsi lieu dans les points clés de l’oléoduc: Raqqa, Deir ez-Zor, Alep, Idlib, Manbij, Abu Kamal, Ayn Issa et Al-Bab. Des combats se déroulent aussi dans les villes de Homs et de Hama, et antérieurement à Palmyre. Toutes ces localités sont situées le long d’un futur oléoduc qui pourrait relier le Qatar à la Turquie.

Sur la carte du conflit syrien, on voit que les Etats-Unis préfèrent effectuer leurs frappes aériennes dans l’est de la Syrie, alors que l’aviation russe attaque surtout les terroristes dans l’ouest du pays. Le journal allemand en tire la conclusion que la Russie souhaiterait contrôler la Syrie occidentale pour y empêcher la construction de pipelines pro-occidentaux.

Les Etats-Unis, quant à eux, chercheraient à empêcher la construction de pipelines pro-russes dans l’est de la Syrie, notamment l’oléoduc qui reliera l’Iran, l’Irak et la Syrie. Il existe également un autre projet de pipeline qui pourrait relier les hauteurs du Golan en Israël à la Turquie via Damas. Selon DWN, Israël renforcerait alors ses positions en tant que fournisseur de gaz en cas de chute du président syrien Bachar al-Assad.

Source: Sputnik

Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

Une réponse à La guerre en Syrie « est une bataille pour les futurs oléoducs »

  1. Mr-Veille dit :

    Cela parait bien plus clair

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *