À Qui la Faute ?

Je ne vais pas être tendre avec nous. Avec moi aussi, évidemment, à la différence près que j’ai travaillé sur moi pour m’améliorer au cours des surtout 20 dernières années, vu que j’avais compris que c’était vital. Ai-je réussi ? Dans l’ensemble assez bien mais je ne suis encore qu’à mi chemin.

La question est : À qui la faute ? Aux élites dominantes, aux autres, ou à vous-mêmes ? La réponse est, je crois, que la responsabilité est partagée.

L’apport intéressant de l’astrologie

C’est un peu comme en astrologie. J’ai eu la chance de m’étudier de fond en comble en pratiquant assidûment et au quotidien l’astrologie pendant 5 longues années, et j’ajouterai que je l’ai fait très sérieusement et en profondeur. Connais-toi toi-même. Ça m’a servi pour moi et pour les autres ainsi que l’étude de la psychologie et de la dynamique de groupe. La preuve, je me suis découvert, je sais que je suis intéressant, créatif, imbuvable et déjanté, et que je suis insupportable par les cons vu que je les ai en permanence dans mon collimateur. Ce qu’en général on découvre assez vite en me fréquentant.

En parlant d’astrologie j’ai rencontré moult imbéciles qui s’en moquaient et la snobaient. Évidemment ils ne l’avaient jamais étudié. Comme quoi comme disait Coluche : « Ce n’est pas parce qu’on n’a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule ». Pareil sur l’Internet. Les commentaires idiots y pullulent, proférés par des gens qui n’ont pas la moindre notion de ce dont on parle. Signe des temps ou paramètre permanent de l’imbécillité humaine ?

On naît avec un thème astral, et on a des passages sur nos planètes de naissance qu’on appelle notamment des transits. Les plus gros transits sont de Pluton, Neptune, Uranus, Saturne et Jupiter. Si bien qu’on a trois alternatives :

  1. Subir son thème et se prendre plein pot à la fois le caractère qu’il nous impose partiellement et les transits qui se succèdent.
  2. Agir son thème et donc travailler sur soi et améliorer certains points.
  3. Dépasser son thème. Oubliez ça, quasiment personne n’en est capable.

On critique beaucoup sur ce site les élites dominantes, mais je peux vous dire que l’individu lambda est responsable de bien plus de 50% de ses déboires. Par manque de réflexion, manque de discipline, manque de courage. Évidemment s’il faut furieusement s’opposer aux dominants, il faut déloger l’intrus qui vit en nous et on peut affirmer sans risque de se tromper que notre ennemi numéro 1 c’est nous-mêmes. S’en rendre compte c’est déjà être sur le chemin de la sagesse. Encore faut-il aussi suivre sa pente pourvu que ça soit en montant nous disait l’excellent André Gide.

Au chapitre des bonnes nouvelles pas chères, on peut réduire les effets des dominants sur nous et réduire les effets du vieillissement et sans doute de certaines maladies.

Je sais vous allez hurler, mais vous devriez :

  1. Mettre de côté de 10 à 20% de vos rentrées d’argent, ce qui veut dire réfréner votre consommation.
  2. Prendre une voiture moins luxueuse que celle dont vous avez les moyens, ou mieux ne pas avoir de voiture.
  3. Pareil pour le logement.
  4. Ne pas fumer, ne pas boire et pas de drogues.
  5. Essayer de prendre le moins de médicaments possibles.
  6. Éviter la malbouffe, manger des légumes et des légumes crus, le moins de viande possible.
  7. Jeûner 36 heures une fois par semaine à certaines périodes de l’année, et systématiquement après une petite période d’excès pour tout remettre en place. C’est dingue de voir qu’on s’étonne de se choper des maladies alors que nous ne mettons en place aucune stratégie de nettoyage salutaire de notre corps. Pour la plupart d’entre nous notre corps est ce que les anglo-saxons appellent un « cesspool ». Traduction française : un cloaque ! Regardez les gens vieillir : la majorité ressemble à une merde après 50 ans et c’est mérité. D’ailleurs JP Sartre, qui en savait quelque chose, disait : « Après 40 ans on a la gueule qu’on mérite ».
  8. Lire chaque jour algarathselect.com (lol) et éviter de critiquer JP, ça le met en rogne. Vous risquez de prendre un article vengeur et même parfois pas complètement objectif.

Si vous faisiez ça vous seriez dans les moins de 1% des gens les plus agissants sur eux-mêmes. Pas besoin d’adhérer à une secte ou à une religion, mais adopter des principes simples.

Évidemment je ne me fais aucune illusion. Vous allez considérer mon article comme une série de choses inutiles et vous allez penser qu’il tombe à plat. Peut-être. Vous êtes persuadés que nous ça va, mais si seulement ces cons d’élites pouvaient nous laisser tranquilles… La vérité même si ça nous dérange, c’est que les élites, leurs sbires, et nous-mêmes faisons front commun pour nous nuire.

Loin de moi l’idée de vous ennuyer avec mes conseils suggérés ici. Si vous voulez vous éclater faites-le. C’est votre vie. À condition bien sûr de ne pas empiéter sur la liberté des autres.

Algarath

Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

Une réponse à À Qui la Faute ?

  1. Mr-Veille dit :

    Je vais m’en tenir aux 7 premiers commandements…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *