Les USA cherchent à empêcher l’intégration eurasiatique (sénateur russe) RIA Novosti

 

Maison Blanche à Washington

19:25 10/10/2014
MOSCOU, 10 octobre – RIA Novosti

Les Etats-Unis cherchent à entraver l’intégration eurasiatique selon le scénario russe et à déstabiliser la situation autour de la Russie, a estimé Andreï Klimov, chef adjoint de la commission pour les affaires internationales du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe).

« Mme Clinton a dit, à l’époque où elle se trouvait à la tête de la diplomatie américaine, qu’on ne devait en aucune circonstance admettre l’intégration eurasiatique selon le scénario russe », a rappelé vendredi le sénateur lors d’une conférence de presse à l’agence Rossiya Segodnya.

Et d’ajouter qu’en 2012, Washington avait reconnu essayer d’empêcher la Russie à créer une nouvelle version de l’Union Soviétique sous couvert de l’intégration économique.

« Et ensuite, il y a eu le Maïdan et les événements bien connus (…). Les Américains cherchent des moyens de perturber les processus (d’intégration, ndlr) en cours (…), en agissant sur le territoire de nos voisins, que ce soit en Arménie ou au Kazakhstan », a indiqué M.Klimov.

Selon le parlementaire, les Etats-Unis ont fait tout ce qu’ils pouvaient sur le « volet ukrainien » et s’emploient maintenant à « déstabiliser la situation dans les pays voisins de la Russie ».

La capitale de Biélorussie Minsk accueille vendredi le sommet de la CEI où les présidents des cinq pays membres de la Communauté économique eurasiatique (CEEA)ont signé l’accord liquidant la CEEA, qui cèdera sa place à l’Union économique eurasiatique (UEEA) en janvier 2015.

Création de l’Union économique eurasiatique >>

La CEEA regroupait la Biélorussie, la Russie, le Kazakhstan, le Kirghizstan et le Tadjikistan.

Signé en mai dernier, le Traité instituant l’Union économique eurasiatique est un document de base fixant les ententes intervenues entre la Russie, la Biélorussie et le Kazakhstan et portant sur le passage à une forme plus avancée d’intégration de ces trois pays, qui possèdent déjà un territoire douanier commun (Union douanière). Le Traité achève la création d’un grand marché commun de 170 millions d’habitants dans l’espace de la CEI.

Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *